Une danse pour vous, Jean-Jacques Sanchez

Note d’intention

« Une danse pour vous vient animer l’objet du désir. Le désir de la rencontre impromptue avec et par la danse. Nous marchons ensemble dans la ville et c’est une danse de quelques instants comme un “bonjour…”
Comme un “je vous aime ”
Nous osons donc faire un geste, un geste d’amour qui vient rebondir comme un premier mot, qui invite à la danse.
Se sentir bousculé, poser un regard, se sentir touché et faire mine de ne rien voir.
Une histoire d’amour en somme. Formidable histoire d’amour empreinte de pudeur.
Un sentiment endormi, dans un coin quelque part en chacun de nous Un “moi aussi” et une envie de faire comme l’autre danseur qui courrait tout à l’heure.
J’avais envie de lui dire “ je suis avec toi, avec vous et je partage ton espace et ton mouvement… bravo! vas! continues! c’est merveilleux! Tu donnes de la vie à la ville, tu me rends heureux et je danse moi aussi dans un coin de mon âme.
Demain je ferai comme toi…
Mais tu disparais comme ça, volatilisé, au coin de la rue
Sans dire un mot.
Je te revois chaque jour, ces sauts, ces tourbillons, ces suspensions…
Je pars le matin dans la ville, je marche pour aller travailler
En pensant très fort à toi, à vous
je me prépare et dans un élan de joie, je fais un pas sauté de coté.
Quel formidable exploit, quel signe donné à la vie, à mon amour de la liberté et des autres.
C’est tous les jours maintenant que je fais cela.
J’agrémente ce pas sauté de coté en enchaînant un pas sauté devant puis j’allonge mon bras….
Et je me prends à rêver que nous puissions tous, nous autres marcheurs des villes qui fourmillons le long des artères,
qui irriguons la formidable dépense d’énergie des centres urbains, vivre un instant, ensemble, un temps d’immobilité.
Que nous nous arrêtions un instant comme ce danseur
qui de sa condition de bipède, devient l’arbre puis l’oiseau, puis de nouveau la femme et l’homme.
Un geste d’amour, je vous dis »

Jean-Jacques Sanchez
Texte écrit sur la base des témoignages recueillis lors des interventions “Une danse pour vous” des 10 et 11 avril 2011 à Paris


Jean-Jacques Sanchez

Jean-Jacques Sanchez a dansé dans plusieurs compagnies contemporaines en France et à l’étranger avec les chorégraphes, Philippe Tressera, Bruno Genty, Anne Dreyfus, Joseph Tmim, Dominique Rebaud, Jean Gaudin, Pierre Droulers, Geneviève Sorin, Thierry Thieu Niang, Felix Ruckert. Parallèlement à ses multiples expériences dans le domaine de l’événementiel et des arts du cirque, il inscrit ses créations et performances chorégraphiques dans des espaces divers, rues, parcs, appartements, sorties d’école, halls d’entrée de théâtre et plateaux. « La danse est une invitation à penser comment habiter les espaces mais aussi à considérer combien ces espaces nous habitent et conditionnent nos états d’être… » Interrogeant les notions de représentations du corps et de celui du danseur en particulier, il développe sa recherche vers le langage chorégraphique improvisé s’inspirant de la nature d’un lieu, de sa topographie, de son contexte historique et social. Il propose également des entretiens chorégraphiques où l’échange verbal entre deux danseurs est l’objet de la représentation. Depuis 2012, il mène avec Ana Gabriela Castro le projet Les Relieurs auprès des populations dans la cité Air Bel à Marseille et également auprès d’adolescent(e)s dans une proche agglomération de Rio de Janeiro au Brésil. À partir de performances impromptues dans l’espace public où il est aussi question de partir à la rencontre des passants pour les interviewer, il convoque des photographes pour restituer ces actions sous forme d’expositions photographiques et sonores. Il dispense des workshops destinés aux amateurs et professionnels dans divers centres urbains en Europe et ailleurs (Marseille, Paris, Berlin, Dusseldorf, Lisbonne, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Pekin). Avec sa caméra, il porte un regard sur sa famille, ses amis danseurs et le Brésil qu’il visite régulièrement. Il filme la danse en lien très souvent avec la ville, l’architecture, réalisant des vidéos notamment dans les bâtiments de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer. Attaché à l’écriture comme source d’expression critique ou témoignage de ses différentes expériences créatives, il rédige entre janvier 2004 et juin 2008 un trimestriel édité en ligne Des Corps et Conjonctures qui réunit ses textes et ceux émanant de différents acteurs de la danse. Il écrit des articles sur le site français ladanse.com. Il est co-fondateur du regroupement AC PACA (Acteurs Chorégraphiques en région Provence-Alpes-Cote d’Azur) et de TAC [danses] (Territoire d’Actions et de Coopérations)


Photographies : Jean-Marc Gourdon et Julietta Piacenza Vanderhoeven // Textes : Jean-Jacques Sanchez // Danseurs : François Bouteau, Stéphane Mensah et Jean-Jacques Sanchez.
Cette miniature a pris la forme d’une exposition photographique présentée en décembre 2011 au Théâtre de la Minoterie dans le cadre de Dansem#14. Les prises de vue sont issues d’une déambulation chorégraphique dans l’espace public ayant eu lieu à Paris les 10 et 11 avril 2011 dans le cadre d’une résidence au Point éphémère. Cette exposition est accompagnée de textes librement inspirés des enregistrements sonores qui ont été menés simultanément à l’expérience déambulatoire, des entretiens et recueil de réaction des passants.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.