Titre en cours, Laurent Pichaud

2laurentpich

NOTE D’INTENTION

« Danya, voici un peu là où j’en suis sur le projet Miniatures (je n’ai pas encore trouvé de titre à cette Miniature) : (…) Je souhaite en effet travailler à partir de certaines séquences de pièces précédentes qui me semblent répondre à la commande de la Miniature : l’Amour, le rapport au couple. (…) Le désir de travailler avec un couple de Beyrouth s’appuie sur mes pratiques de l’art in situ. Il me semble donc logique de travailler avec un couple de Beyrouth, chez lui et/ou dans un lieu public qui fait signe pour lui. (…) Le couple que vous aurez rencontré peut avoir aucune compétence artistique (…) Ils partageront et expérimenteront des matériaux artistiques en regard du thème demandé et les incarneront selon leur sensibilité (…) je souhaite inventer grâce à eux une forme de partition artistique pour couple qui sera ensuite adaptée (…) »

Laurent Pichaud, Octobre 2011


LAURENT PICHAUD

Vit à Nîmes. Il se forme à la danse contemporaine au tournant des années 90 et devient rapidement interprète. En 1996 il écrit sa première pièce, un trio intitulé viva. Un an plus tard, il obtient un DEA en histoire de l’art. Chorégraphe et interprète, il s’appuie sur une pratique à la fois ancrée dans le présent et tournée vers l’autre, vers l’extérieur. C’est ainsi qu’il privilégie les recherches sous le mode de la consigne, de la contrainte et puise ses matériaux dans l’environnement immédiat. Depuis 2000 et sa création d’une pièce invisible pour théâtre, le souci du lieu de présentation est devenu une constante dans sa démarche — chaque projet est associé à un contexte spécifique, un lieu en lui-même pouvant suffire à définir le sujet d’une pièce. Qu’il s’agisse de lieux de vie ‘réelle’ ou d’espaces singuliers aménagés, voire d’un théâtre, c’est toujours la globalité de l’espace visuel qui participe de l’écriture. Et le plus souvent on ne saurait en isoler la seule part chorégraphique. Interprète dans ses propres pièces, il demeure par ailleurs très attaché à son parcours auprès d’autres chorégraphes. Car de fait, c’est à même cette expérience qu’il réactive la notion de présence à soi, aux autres, à un projet. Il travaille de façon privilégiée avec Martine Pisani, plus récemment avec la chorégraphe américaine Deborah Hay. Mais aussi ponctuellement avec C. Contour, Les Carnets Bagouet, M. Monnier, A. Michard, B. Charmatz, A. Collod… Il est à ce jour l’auteur de plus d’une dizaine de pièces présentées en France et en Europe, dont parmi les plus récentes Fer terre, image d’un lieu-duo (Villa Gillet, Lyon), Référentiel bondissant, pour gymnases (Les Nouvelles Subsistances Lyon), Àtitré, deux sujets à interprétation (Montpellier Danse), Mon nom, une place pour monuments aux morts (Uzès Danse 2010) et prépare actuellement un duo coécrit avec Deborah Hay (Montpellier Danse 2011). A ces pièces se rattache une série d’écritures pour musées (Carré d’art-Nîmes ; Musée Fabre-Montpellier; Musée d’Aquitaine-Bordeaux ; Museum d’Histoire Naturelle de Nîmes…). Il s’investit également dans une activité de transmission qu’il mène notamment à l’occasion d’un workshop annuel dans l’espace public. (c.scotton)


Accueilli en résidence à Beyrouth par Zoukak du 15 au 21 octobre 2011. Étape de présentation finale du programme Miniatures Beyrouth les 16 et 17 mai 2012 à Beyrouth, dans la librairie Aleph Bey et dans plusieurs appartements du quartier Furn el Chebbak. Le programme Miniatures Beyrouth est porté par L’Officina en partenariat avec Zoukak – Theatre and cultural association, Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture et La Caldera – centre de creació de dansa i arts escèniques. Il reçoit le soutien en France du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur – Direction des relations internationales, du Conseil général des Bouches-du-Rhône – Direction des relations internationales et l’aide de la Convention Institut françaisVille de Marseille ; en Espagne de l’Institut Ramon Lull et au Liban de l’Institut français.

© Laurent Pichaud

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.