Chair(s), Jean-Marc Fillet

jm-fil
NOTE D’INTENTION

« 2 chaises face à face
Attendre l’autre
Qu’il s’assied
La rencontre
L’instant
Que me procure l’autre
L’échange
La confiance en l’autre
Le contact ou pas
Jusqu’où l’on peut pousser
La relation
Opérer du charme
Faire une danse
Se mouvoir
Passer à l’action
A l’émotion
Mouvements
Pulsion, répulsion
Désir
Rien
La parole
Les mots
Peuvent surgir
Une histoire
L’histoire
Du temps
A deux
Attendre
Se lever
Partir
Attendre l’autre
De nouveau
Le passage
La passe
L’intime
L’autre »

Jean-Marc Fillet


JEAN-MARC FILLET

Depuis sa formation au conservatoire d’art dramatique à Marseille de 1989 à 1991, il n’a pas cessé d’expérimenter et d’aller voir ailleurs. Il travaille, tout d’abord, en tant que comédien, en 1992, avec la Cie l’Egrégore d’Ivan Romeuf et leur chemin ne cessera de se croiser jusqu’à ce jour (Coquelicots, Voix dans la nuit…, La trilogie de la villégiature, collaboration à l’aventure L’amour est une région bien intéressant (La Cerisaie, Les trois soeurs…) puis, au gré des rencontres, il travaille avec différentes compagnies théâtrale de la région (l’Auguste théâtre, Le Mini théâtre, Cie de la Commune (St Etienne)…). En 1994 il rencontre William Petit (Cie Rialto), fait ses premier pas dans la danse contemporaine (Aux rois couvert de cendres) puis se forme en suivant différents stages auprès de chorégraphes tel que : J. Nadj, H. Maalem, C. Blaise, G. Sorin, J. Hamilton, R. Giordano. Il intègre le collectif Ex nihilo, dirigé par Anne Le Batard et J.A Bigot de 1999 à aujourd’hui (Amagalme, Loin de là, Salida, Quarantaines, Si 3=3) avec qui il tourne en France, en Europe et à l’étranger. Il rejoint la création de la Cie La Liseuse, G. Appaix (M encore), participe à des performances avec F. Ruckert (Ring, Love zoo), Lynda Gaudreau (Lucky Bastard) et fait une création cirque-danse avec la cie Nö de Jutta Knödler (Présents). En 1997 il passe par le théâtre d’objet au sein de la cie Théâtre de Cuisine avec C. Carrignon (Opération Jules Verne) et retrouve cette cie en 2002 avec Katy Deville pour une création danse-théâtre (Curieuses !). En perpétuelle interrogation entre le langage corporel et le langage verbal en 2003 il fait sa première mise en scène Just Hamlet de S. Valetti pour les “Informelles” au Théâtre des Bernardines (reprise Théâtre de Lenche 2006) et signe son premier solo dansé Bellua Videns pour le festival Dansem en 2004.
En 2009 sous l’égide de la structure Opus Time, dont il est le porteur de projet, il développe des projets hybrides entre danse, performance et théâtre. Il présente avec Yves Miara TRAGEDY Solo3 (Bancs Publics) et en 2011 il revient à la langue avec un montage de texte de Valère Novarina Théâtre des paroles sous titre J’leur montre comme je meurs.
Aujourd’hui le spectacle de Novarina tourne dans les lycées de la région et Opus Time lance une étape de travail au Klap, dans le cadre des « Miniatures » de l’Officina, CHAIR (S).


Accueilli en résidence à Marseille à Klap – maison pour la danse et au studio de la Cie la Liseuse du 25 au 30 mars 2013. Étape de présentation finale du programme Miniatures Ramallah les 19 et 20 avril 2013 au Ramallah Contemporary Dance Festival. Le programme Miniatures Ramallah est porté par L’Officina en partenariat avec Sareyyet Ramallah – First Ramallah Group et Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture et avec le soutien de la Convention Institut françaisVille de Marseille, de la Direction des relations internationales du Conseil général des Bouches-du-Rhône et de Mécènes du Sud – projet lauréat 2013.

© Freddy Peretti

Remerciements à Klap-Maison pour la danse et la Cie La Liseuse pour l’accueil studio

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.