Parole, parole, parole…, Farah Saleh

2parole

NOTE D’INTENTION

« Envoyer un bouquet de fleurs à son propre amant c’est la chose la plus simple du monde, autant que sortir ensemble pour diner ou se promener main dans la main.
Mais parfois les choses se passent différemment.
En Palestine, l’amour et l’acte d’aimer ne sont pas toujours si simple. Et c’est encore plus compliqué quand un palestinien de Gaza tombe amoureux de quelqu’un qui n’est pas de la Bande. De Ramallah par exemple, ville sœur pas (encore) jumelle.
Celle entre Gaza et Ramallah est une histoire d’amour im/possible?
Recharger le portable du fleuriste pour envoyer un bouquet de fleur à l’amant,
Sortir ensemble pour un diner sur Skype.
Ou même faire l’amour sur Skype.
Se marier par conférence téléphonique quand l’un vit à 80km seulement de l’autre.
C’est l’amour qui peut seulement naître et fleurir à travers les mots? Des mots qui vont au-delà, malgré tout?
Parole, parole, parole… »

Farah Saleh


FARAH SALEH

Farah Saleh est une danseuse palestinienne née en Syrie. Elle pratique la danse depuis l’âge de 7 ans. Ayant développé un intérêt prononcé pour les langues, Farah a étudié la linguistique et la médiation culturelle puis a obtenu un diplôme de master en traduction littéraire (arabe/italien). Parallèlement, elle a étudié la danse contemporaine en Palestine, en Italie, en France et au Royaume Uni. En 2009, Farah participe au Performing Arts Summer School en Palestine, organisé par Al Qattan Foundation, le Royal Flemish Theater et Les Ballets C de la B, et a récemment été accueillie à la La Cité internationale des arts à Paris pour une résidence de cinq mois. Pendant les 10 dernières années, elle a travaillé avec différentes compagnies et pour différents projets en Palestine, Italie, Belgique et Liban. Elle est aussi un membre permanent du Sareyyet Ramallah Group, basé à Ramallah, où elle travaille aussi comme chorégraphe et professeur de danse.


Accueillie en résidence à Marseille par L’Officina du 1er au 8 décembre 2012. Étape de présentation finale du programme Miniatures Ramallah les 19 et 20 avril 2013 au Ramallah Contemporary Dance Festival. Miniatures Ramallah est porté par L’Officina en partenariat avec Sareyyet Ramallah – First Ramallah Group et Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture et avec le soutien de la Convention Institut françaisVille de Marseille, de la Direction des relations internationales du Conseil général des Bouches-du-Rhône et de Mécènes du Sud – projet lauréat 2013.

© Caroline Pelletti

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.