I’m a love result, Arnaud Saury

2loveresult

NOTE D’INTENTION

« Le lien amoureux. L’autre dans son absence. Des mots d’amour, je ne retiens que ceux qui ne me m’étaient destinés. Je fredonne les mots d’un autre, j’entonne l’amour qu’il a lui même chanté. J’ai des noms d’emprunts, Nicolas, Sylvie, Bernadette, Patrick, Michèle, Jacques, Ste Thérèse …
Une cohorte de crooners, de chanteurs d’un jour ou confirmés.
J’ai en mémoire toute une bande d’entichés.
J’ai mille questions sur l’amour et je n’y réponds pas.
Des questions sans point d’interrogation pour ne forcer personne à y répondre.
Je ne dis pas je t’aime. Je dis que d’autres l’ont dit avant moi. »

Arnaud Saury


ARNAUD SAURY

Arnaud Saury est issu de la deuxième promotion (1994/97) de l’Ecole du TNB de Rennes. Il travaille ensuite avec Matthias Langhoff sur Femmes de Troie d’après Euripide et L’Inspecteur Général (Le Révizor) de Nicolas Gogol, avec Jean-Luc Terrade / Cie Les Marches de L’Eté sur Fragments de Théâtre II de Samuel Beckett, Les Femmes Savantes de Molière et Lenz de Georg Büchner qu’il coréalise. Membre dissident de la Zouze (cie du chorégraphe Christophe Haleb) où il occupait entre autre et depuis 2004, un tiers-temps de danseur atypique (Domestic Flights, Résidence Secondaire, Dé-camper, Evelyne House of shame, Liquide, 2 fresh 2 die, avec le photographe Cyrille Weiner). Il rejoint le groupe de travail Humanus Gruppo (Rennes) en 2006 et collabore aux pièces La conquête du pôle sud de Manfred Karge, Quaiouest de B-M Koltès avec Rachid Zanouda, La Dingoterie (Entretiens avec Françoise Dolto) avec Eric Didry et In Bed with JC (entretiens avec John Cassavetes). Travaille avec Nicolas Frize sur La Danse des Traductions. Coréalise enfin Ce qui reste d’après Edward Stachura avec Petra Schulz et Espirals avec Léa P.Ning / Viviana Moin. Après avoir entamé un travail en milieu carcéral, il intervient plus récemment en milieu psychiatrique (le 3bisf d’Aix en Provence, le Mas Careiron d’Uzès, le centre hospitalier Guillaume Régnier de Rennes). Il est nouvellement le directeur artistique de Mathieu ma fille Foundation – Cycle Mémoires du Grand Nord : Sous nos pas – volet 1 avec le musicien Alexandre Maillard et Paradis – volet 2 avec la danseuse Séverine Bauvais. Il crée en 2012 sa miniature I’m a love result dans le cadre du programme Miniatures Beyrouth, qu’il retravaille ensuite pour en proposer une version longue au dernier festival Uzes Danse.


Accueilli en résidence à Marseille par L’Officina du 15 au 21 octobre 2011. Musique originale : Alexandre Maillard. En collaboration avec l’Hôpital du Mas Careiron, personnel et usagers du Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel « le Transfo », Culture à l’Hôpital et Uzès Danse.
Étape de présentation finale du programme Miniatures Beyrouth les 16 et 17 mai 2012 à Beyrouth, dans la librairie Aleph Bey et dans plusieurs appartements du quartier Furn el Chebbak. Le programme Miniatures Beyrouth est porté par L’Officina en partenariat avec Zoukak – Theatre and cultural association, Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture et La Caldera – centre de creació de dansa i arts escèniques. Il reçoit le soutien en France du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur – Direction des relations internationales, du Conseil général des Bouches-du-Rhône – Direction des relations internationales et l’aide de la Convention Institut françaisVille de Marseille ; en Espagne de l’Institut Ramon Lull et au Liban de l’Institut français.

© Cyrille Weiner

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.